Accepter les chèques dans une boutique en ligne ?

Publié le par if

Le fondateur de Store Factory conteste les chiffres de la FEVAD pour 2008. Pour lui, le nombre de e-commerçants français serait plus proche de 100 000 que de 48 000 ! En cause en particulier le mode de dénombrement par les seuls principales plateformes de paiement française, et aussi le fait que des sites peuvent mutualiser plusieurs commerçants, et enfin les modes de paiement alternatifs (chèques ou virements) qu'il évalue à 10% voir son article, mais que d'autres enquêtes font monter à 15%.
Ce qu'on peut en conclure ? Le e-commerce fait preuve d'un dynamisme remarquable, qui va être amplifié par le statut d'auto-entrepreneur, mais cela veut dire aussi une concurrence accrue, en particulier pour les petits e-commerce ...

Mais surtout, il faut y voir une incitation à prendre en compte les moyens de paiement alternatifs, qui sont donc largement utilisés, et sans doute pas seulement par le fait d'un sous-équipement des marchands, mais aussi par la volonté d'une certaine fraction de consommateurs qui estiment plus sûr de les utiliser !...
Rappelons aussi que plus de la moitié des chèque émis en Europe le sont en France !
Un avantage secondaire de la sécurité des chèques du point de vue des consommateurs est que le panier moyen est plus élevé avec ce mode de paiement !

Mais il y a de gros inconvénients pour le commerçant en ligne :

Le temps de traitement du chèque, et donc de la commande, est plus long, et nécessite, au-delà d'un certain volume, d'être automatisé.

Il est également nécessaire d'interroger le fichier des oppositions et des interdits bancaires, même si la plupart des marchands signalent très peu d'impayés sur les paiements par chèque.

Enfin, les délais d'encaissement (ou plutôt de retour de chèque impayés) restent toujours très importants puisqu'ils atteignent en moyenne 21 jours ouvrables.

Publié dans e-commerce

Commenter cet article

gérald 05/10/2009 01:12


En ce qui me concerne pour ne pas risquer de perdre des ventes je suis "obligé" d'accepter les chèques, oui j'ai facilement 10 à 15% de mes ventes par chèques, et comme le dis l'article je contrôle
les chèques, j'utilise viamobis et ca m'a déjà bien servi.


Art and You 23/03/2009 19:09

Merci pour cette synthèse très intéresante. Il y a juste le chiffre de 100'000 e-commerçants français qui me semble un peu trop élevé.

if 24/03/2009 10:10


Une partie du problème vient du fait que la définition de e-commerçant n'est pas stabilisé... Mais si on prend en compte le moindre blog de brodeuse ou d'enfileuse de perles qui vend quelques
pièces par an, on y arrive sans doute ...